• Rogaton.

     

    Rogaton.

     

     

     

      Je ne sais plus du tout comment cette photo est arrivée dans mes archives.    

     

    C'était sans doute pendu chez Raymond. Je ne lui connais que des amis ; les autres l'intéressaient, il savait écouter et vous faire parler et lui aimait raconter les histoires qu'il inventait. Salut Raymond !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rogaton.

     

    Quant à ce croquis de Tomi Ungerer, c'est peu de chose et pourtant, un coup de crayon et le mur est là, ça suffit pour le décor. Un petit coup de rose par-ci par-là et ça sent la rose et on a envie d'aller aux fraises. Truculent et jouissif.

     

     

    Rogaton.

     

    Celle-là ne fait guère envie, sinon aux grands groupes qui tentent de la séduire de leurs publicités ravageuses et tapageuses. C'est Vénus endormie, de Giorgione ou du Titien, le conservateur de ce triste tableau est parapharmaceutique et cosmétique, il vous garde le teint rose mais n'empêche pas les ravages de l'âge. Vénus était endormie, celle-ci est affalée, même avachie. La main gauche de la déesse suggérait quelque activité sexuelle, ce temps-là est révolu, et la couverture servira bientôt de linceul. Cette Madame Récamier, devenue laide et vieille, ne reçoit plus, sinon les colis d'Amazon. Est-ce parce qu'elle serait déjà d'un autre temps qu'elle fait bonne figure au Musée d'Art Moderne et Contemporain. J'avais osé la publier sur FB, ça m'a valu quelques mois d'interdiction. La censure des bien-pensants s'en prend aux vieux ; vous avez le droit de travailler jusqu'à 65 ans, mais après, silence, restez chez vous, n'encombrez pas les couloirs des hôpitaux, c'est réservé aux jeunes productifs et bien portants.  Contentez-vous de consommer et consumez-vous lentement si vous voulez, mais surement. À ce rogaton (1), on ne dit plus depuis longtemps « sois belle et tais-toi ! » mais elle continue de se taire.

     

     

    Les rêves n'ont pas de rides ; le désir n'a pas la peau sèche ni plissée ; le courage, l'envie, l'impatience, le plaisir, l'enchantement, la volupté, la jubilation, l'euphorie, tout cela, heureusement, n'a pas d'âge. Je lèguerai à mes enfants et à mes petits enfants mes rêves inachevés, mais je veux les poursuivre jusqu'au bout, sans qu'on me dise « tu es fou » ou « tu es trop vieux. Ce n'est plus de ton âge !».

     

    On n'a pas attendu Yves Rocher pour se réinventer chaque jour. Le pire des slogans, c'est bien celui de Nike :  Just Do It ». « Faisons-le !», ce sont les derniers mots de Gary Gilmore, avant son exécution pour un double meurtre. C'est tout un art de bien placer la virgule.

     

    14/05/2020

     

     

    (1) Rogaton vient de rogāre : demander en latin. On l'utilisait pour désigner  ce qui était demandé en retour des indulgences distribuées. ça convient bien à cette Vénus gâteuse, sans doute autrefois demandée mais qui ne vaut plus grand chose.