• Evasion

    La musique : "J'escalade le dos des flots amoncelés..."

     

    Evasion

     

    C'est à Nice que j'ai photographié cette coupe de violon d'Arman. Je n'en ai gardé d'abord que la volute du manche, laissant libre ce fond gagné comme un grimoire indéchiffrable propice à des attouchements-accouchements surgis par surprise des combinatoires neuronales.

     

    C'est plus tard, à Riga, que j'ai photographié cette violoncelliste, en pensant tout de suite à la place qu'elle allait prendre dans le tableau. Je n'en voulais que la volute du manche et la chevelure en cascade.

     

    Un concert est toujours une aventure.

     Chevelure, crinière, chevauchée, vierges guerrières, Odin, Valkyries, Valhalla... Wagner, mais pas seulement.

     

    Ma cavalière pataugeait dans le frêle ruisseau de la Bruche, mais qu'importe, on n'a pas nécessairement les paradis qu'on mérite ; en tout cas, elle chevauchait fièrement son étalon et lui gambadait allègrement dans les eaux soudain tumultueuses et ravies ; à eux deux, toute une cavalcade.

     

    Après tout, sa badine pouvait bien être un archet.

     

    EvasionEvasion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Evasion